mardi 10 septembre 2013

55. Les dames de la côte


Nous voilà au mois de septembre de cette année 2013. J'ai quitté mon adresse en France en janvier,  j'ai passé 4 mois en Irlande, je suis revenue fin mai pour planter des tomates et semer des haricots devant ma porte, de quoi manger sain et bon au temps de la récolte. Le temps de la récolte est enfin venu, tardif cette année, mais j'ai maintenant plein de tomates, de haricots verts, de melons, de poires et de raisins. Ouf! Je vais engranger quelques vitamines pour l'hiver qui approche.

On est en 2013, l'hiver approche. Je ne sais pas pourquoi mais je pense beaucoup à mes grands-parents qui, voilà cent ans, vivaient cette automne de l'année 1913, tout jeunes et pleins d'espoir qu'ils étaient. Et puis la guerre leur est tombé dessus. Et mon grand-père, alors un fringant jeune homme, est parti armé faire la guerre aux frontières. J'avais commencé à transcrire ici ses mémoires de guerre sous le titre de "la moisson de 1914"... j'avais abandonné. Etant gamine, j'avais souvent entendu ses histoires mais maintenant que je suis grand-mère et en âge de mieux comprendre..., la lecture de son texte me déprimait aux larmes. Je voyais mon grand-père maintenant comme un jeune homme d'une vingtaine d'années parti vivre l'enfer de cette 'guerre de 14', comme on disait.

Aujourd'hui, me revoilà à y penser. J'ai revu le film "Fort Saganne" qui se passe à cette époque, juste avant 1914. Et puis j'ai cherché et trouvé sur YouTube une série télévisée qui m'avait beaucoup plue dans les années 80 sous le titre de "Les dames de la côte". Les 5 épisodes de cette série télévisée sont accessibles gratuitement sur YouTube (PS janvier 2014: cette série n'est plus accessible sur YouTube mais peut être acquise sur Amazon):

épisode 1. Feuilleforte
épisode 2. L'escalier des adieux
épisode 3. Les vivants
épisode 4. La grande tourmente
épisode 5. L'ivresse


Le ton est tellement juste, la décoration et les parures tellement réelles, l'histoire tellement proche. Je me dis que je suis de la dernière génération qui aura connu pour de vrai des gens de cette époque. Bientôt, tout ça ne sera plus que quelques lignes dans des livres d'Histoire... et ça recommencera.

                                                ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° ° °

Ici, ceux de ma famille qui ont vécu les années 1910 dans leur jeunesse et dans leur chair:




Photo prise en 1920. De gauche à droite:

- Marie Momot épouse Georget, mon arrière-grand-mère.
- Germaine Georget épouse Pérussault, ma grand-mère. Elle a 24 ans sur cette photo.
- Robert Pérussault, le bambin au cou de sa mère est... mon père.
- Fernand Pérussault, mon grand-père.
- Robert Momot, le jeune garçon assis sur la chaise est un parent dont le père a été tué à la guerre.

Aucun commentaire:

95. Un arbre monstre témoin de changements climatiques

Voici ma traduction en français de l'article en anglais de JAMIE MORTON paru dans le journal HERALD  de NOUVELLE-ZÉLANDE, le 1er juille...