lundi 28 février 2011

9. La galette de pommes de terre

Sur le forum des Femmes en Berry, j'ai vu qu'on cherchait la recette de la galette de pommes de terre. C'est aujourd'hui une recette 'traditionnelle' mais je crois bien qu'elle a été inventée par un patissier quelque part il n'y a pas si longtemps... enfin... la tradition, comme dit l'autre, commence demain!

J'ai eu l'occasion de manger une super galette un jour à Levroux. C'était une pâte fine pas épaisse moelleuse et goûteuse. Impossible de savoir comment elle avait été faite car tout était bien intégré et mixé. J'ai cogité et essayé de reproduire la chose chez moi, mais en vain. Jusqu'à tout récemment quand j'ai entendu un restaurateur à Radio France Bleu Berry dire qu'il mettait du chavroux et de la crème dans la sienne.

Illico j'ai essayé et ça marche!

Ingrédients: un rouleau de pâte feuilletée de bonne qualité, 2 pommes de terre cuites, un demi chavroux et une bonne dose de crème fraîche épaisse.

Etaler les pommes de terre écrasées sur la pâte déroulée, éparpiller le fromage de chèvre frais deci delà et de la crème fraîche cahin caha. Rouler le tout comme pour une bûche de noël. Applatir à la main pour faire un rectangle et étaler fin avec un rouleau à patisserie. Cuire à four moyen environ 30 minutes.

Mes excuses pour l'absence de photos. Mon appareil ne fonctionne plus. Il faut me croire sur parole!

samedi 12 février 2011

8. LE MEUNIER DU MOULIN NEUF

Il s'appelle Christophe Chaussé et a eu l'idée de génie d'écrire son nom et son numéro de téléphone sur les sacs de farine qu'on achète au supermarché. En plus c'est écrit en couleurs indiquant le type de farine et son utilisation. Exemples: Farine du Berry "T45" Utilisation: farine pour cuisine et patisserie, ou bien, Farine du Berry "Campagne" Composition: farine de blé type 55 et farine de seigle (20%) pour pain de campagne... Merci Christophe, il y a longtemps qu'on attendait ça!

Hier je suis allée faire mes achats de farine directement au Moulin Neuf ('moulin-neu' en prononciation berrichonne) à environ une demi-heure de route de chez moi. St Denis-de-Jouhet se trouve entre Neuvy St Sépulchre et La Châtre, en retrait de la route nationale dite 'suisse-océan'... un peu difficile à trouver, le moulin, mais vaut le détour! Quand on arrive au dernier embranchement qui conduit au moulin, on se retrouve sur un chemin goudronné de la largeur d'un seul véhicule encadré de hautes bouchures des deux côtés et on descend, on descend, on descend jusqu'au moulin sis sur les bords d'un cours d'eau.

Quand j'y suis entrée, j'ai eu comme un renvoi de mémoire genre petite madeleine de Proust. C'était quand j'avais 6 ans (j'en ai maintenant 66) et que j'allais au moulin de St Civran avec mon grand-père. On attelait Coco pour se faire qui trottait allègrement de Chazelet à St Civran où l'on descendait par un chemin caillouteux (qui l'est toujours) jusqu'au moulin. Dans la grande bâtisse on entrait et les odeurs variées de farine et de cambouis vous sautaient au nez. Le clinquement des rouages assourdissait toutes les conversations. Et en plus, le meunier ayant une jambe de bois, on entendait le clic-clac de ses pas qui descendaient un escalier pour nous accueillir. On repartait avec un gros sac de jute de farine blanche pour ma grand-mère.

Hier au Moulin Neuf, à la Minoterie Chaussé, j'ai acheté 20 kilos de farines différentes pour un total de 17,20 €, ce qui met le kilo de farine en moyenne à 0,86€.

Maintenant je n'ai plus qu'à me mettre au fourneau!

jeudi 10 février 2011

7. Arthur

- Compère, qu'as-tu vu?
- Commère, j'ai rien vu mais j'ai entendu.
- Compère qu'as-tu entendu?
- ...qu'un certain Arthur, un jeune gars de 27 ou 28 ans, cherche à connaître qui est l'auteur de ses jours.
- Tiens donc! Son père et sa mère pardi!
- Ben non justement...
- Le Saint Esprit peut-être?
- Commère, tu blasphèmes! Laisse-moi t'expliquer. Tu sais qu'on est au 21e siècle maintenant et que la reproduction humaine n'est plus ce que c'était. Arthur a été fabriqué, ou conçu si tu veux, dans une éprouvette qu'on a secouée pour faire rencontrer un oeuf de femme et une semence d'homme, que l'embryon une fois constitué a été implanté dans l'utérus d'une femme pour qu'il s'y développe. Ensuite, c'est comme avant.
- Donc pour Arthur, sa maman c'est pas sa mère et son papa c'est pas son père.
- Voilà. Encore que pour Arthur, sa maman c'est sa mère biologique aussi,  je crois. Mais pour son papa, c'est là le problème. L'homme qui l'a élevé est son papa mais pas son père. Tu y es?
- J'y suis. Tout compte fait, c'est un peu comme notre Jésus de Nazareth. Son papa, c'est Joseph le charpentier, et son père, c'est Dieu en personne. C'est ce qu'il disait en tout cas. Il ne mentionne jamais son papa.
- Commère, tu blasphèmes encore! Je disais donc qu'Arthur cherche à savoir qui est son père biologique. Et alors, on le lui interdit. La loi prétend qu'il n'a pas besoin de savoir puisqu'il a un papa. Je l'ai entendu parler, ce jeune homme, de mes propres oreilles, Commère! D'un ton assuré il a fait état de son problème avec véhémence et une grande lucidité. Il a essayé de faire comprendre au journaliste de la radio la différence entre eux, lui l'animateur a un papa et un père qui sont la même personne, et lui Arthur, il en a deux. Et maintenant comme il y a une grande quantité de gens dans son cas, il disait 'nous' pour signifier que les bébés-éprouvettes sont maintenant une classe de gens à part...
- Il y aurait donc plein de petit Jésus?... oui oui, je blasphème! Continue!
- Non, ben voilà, c'est tout. J'ai entendu que la loi interdisait à quelqu'un de savoir qui est son père biologique. C'est dingue!


Lire la suite des Commérages sur la page 'commérages'

lundi 7 février 2011

6. CHOCHOTE

Il y a quelque temps comme j'écoutais la radio, une actrice de théâtre se plaignait de l'accueil qu'elle avait reçu dans un gîte chez l'habitant. Alors qu'elle était en tournée 'en province' on lui avait suggéré une maison d'hôtes au lieu d'un hôtel.

..."dans un hôtel on te fiche la paix, tu comprends, tu es fatigué, il n'y a rien de pire que d'avoir à faire la bise à tout le monde et d'être dérangé au petit déjeuner, et alors le clou, c'est quand ils sortent l'album photos de la famille ou qu'ils te racontent les travaux qu'ils ont fait sur leur bâtisse."

Elle se plaignait donc d'avoir eu à faire connaissance de gens pas comme elle, d'avoir eu à partager la vie et les soucis de personnes qui n'étaient pas de son milieu, bref, d'avoir été accueillie par des gens de la province qui sont si provinciaux qu'ils ne comprennent pas qu'une 'âctrice de théâtre' a autre chose à faire que d'écouter et de partager leur vie.

Pauvre citadine Chochote. Pourquoi un tel dédain et une telle arrogance? Parce qu'elle vit en ville? Parce qu'en ville on marche en escarpin sur des trottoirs (crottoirs) et qu'on mange une grillade au resto? Parce qu'on évite le regard des autres tout le temps? Parce que le théâtre c'est tellement plus important que la moisson des blés ou la restauration d'une vieille grange ou d'un château? Pourquoi?

J'en entendais un autre dire qu'il joue une pièce qui se situe dans la Creuse. Il faisait grand état de ne pas savoir où pouvait se trouver la Creuse. Pensez donc! Un endroit de France où vivent des fermiers et des fermières qui produisent de la viande, du lait, des oeufs, des poulets, des canards...des ploucs quoi. Pourquoi ce besoin de cracher dans la soupe? Pourquoi?

Un dessin du coin par ma petite-fille de 8 ans

Le croquemitaine 3.

Ce matin lundi 3 février 2020 à 5h23 du matin, de nouveau un grand coup sur le toit. Je vis dans un loft à même les poutres de la toiture. ...