mercredi 30 janvier 2019

88. DEMOS

Je vais tenter de voir clair dans l'imbroglio que nous vivons actuellement, les uns accusant la population insurrectionnelle de ne pas être "le peuple", chacun se gargarisant du mot "démocratie", chaque camp criant à qui mieux mieux qu'il a raison.

Le député de l'Indre, Mr Jolivet, vient de lancer un sondage sur sa page FaceBook pour savoir s'il faut instaurer un quorum aux parlementaires avant de pouvoir VOTER une loi :

"Il faudrait fixer un nombre minimum de députés présents (quorum) pour pouvoir voter les lois" : que pensez-vous de cette proposition formulée sur mon cahier de doléances en ligne ?


Le résultat du sondage pour l'instant est de 93% de "pour". Cette demande a été faite par un Maire d'Aquitaine lors de la grande consultation en cours. Il disait que dans toute assemblée, il faut un quorum de personnes présentes pour décider quoi que ce soit. C'est bien un minimum de démo-cratie. Non ?

Les commentaires ne vont pas tous dans ce sens. L'antithèse se définit ainsi : 
- Je suis pour dans l’absolu mais il suffit d’imaginer que pour tout bloquer, il suffit de ne pas venir!
On n’aura alors rien gagné! 
Avec une opposition de blocage, ça bloquerait définitivement toute possibilité de gérer le pays ou de légiférer.

Bon bin on fait quoi ? Si le peuple n'est pas vraiment "le peuple" et si, en demandant aux députés qui représentent le peuple qui n'est pas "le peuple", si ils/elles veulent bien être à leur poste au moment de voter oui ou non à une proposition de loi qui va affecter les 67 millions de citoyens de France... si en leur demandant de faire acte de leur présence, ça bloquerait totalement le fonctionnement de la "démocratie", nos chères "institutions" et notre non moins chère République. On fait quoi ?

La définition de DEMOS dans le wikipédia est la suivante : 

"Dans sa première acception, le dèmos représente la totalité des membres de la communauté civique dans la cité grecque. Ce dèmos, réuni en assemblée, a dans une démocratie le pouvoir de décision.Dans la prose littéraire ou oratoire, le dèmos représente le grand peuple, opposé aux riches (plousios), aux puissants."
"Dans beaucoup de cités grecques, le dèmos ne regroupait que les propriétaires fonciers, augmentés des artisans et des commerçants à Athènes."
"Le double sens de ce mot est à l'origine de l'ambiguïté historique sur la notion de démocratie."

Si je comprends bien, le "peuple", c'est la totalité des citoyens qui, envoyant des gens pour les représenter à la chambre du parlement, réunis en assemblée, a LE POUVOIR DE DÉCISION. Donc... s'ils bloquent, c'est qu'ils veulent bloquer. Faute de pouvoir bloquer au parlement, on bloque sur les ronds points. Le pouvoir de décision appartient au peuple, petit peuple, grand peuple, comme vous voulez. Les propriétaires fonciers, les artisans, les commerçants, et tutti quanti, opposés aux "plousios" et aux puissants, voilà donc le peuple qui a le pouvoir de décision.

Est-ce plus clair ? 





lundi 21 janvier 2019

87. Le tapin sauvage

J'ai lui récemment un article sur le facebook de la gendarmerie nationale qui venait de démanteler un vaste réseau de proxénétisme dans l'Isère. A ce propos, je demande l'autorisation de ré-ouvrir les maisons closes. C'est une vieille DOLÉANCE.




En 1974 alors que je rentrais en France après des années de vie en Australie, j'avais trouvé du travail dans une école privée d'anglais à Lyon. Je travaillais à enseigner l'anglais par des méthodes modernes à des cadres de l'industrie et je rentrais souvent tard le soir. Comme je n'habitais pas loin de mon lieu de travail en centre ville, je rentrais à pied. Or, il m'arrivait que tout en marchant sur le trottoir bien éclairé je me faisais suivre par des voitures qui roulaient au pas. On me susurrait des propositions par la vitre baissée, pendant que je marchais. Je crois me souvenir qu'un jour j'avais éclaté de rage et avais hurlé qu'ils aillent se faire foutre... Plus tard j'avais déménagé dans un quartier extérieur et je prenais le bus pour rentrer. Mais de tout ça, j'ai gardé jusqu'à aujourd'hui un demi-siècle plus tard une sensation de saleté et de rejet total pour cette engeance  que sont les "utilisateurs" de prostituées.

Comme nous sommes en période de DOLÉANCES, je demande instamment qu'on ouvre des maisons closes pour que le tapin sauvage soit éradiqué. C'est une peste, un fléau insupportable. On en voit partout de ces camionnettes stationnées aux bords des routes. Eradiquons au moins ce tapin sauvage si on ne peut pas éradiquer la prostitution. C'est une activité du même ordre que le traffic de drogues. 

jeudi 17 janvier 2019

86. UN NOYER TRONQUÉ



Un NOYER tronqué... au fond du jardin tout près de la cabane à outils et tout près de la clôture de la voisine.




On ne voit pas bien sur cette photo. Mais chez la voisine, c'est le bordel aussi : poules, lapins en cages, tout ça installé à ras le mur d'un autre voisin et face au nord (les pauvres bêtes ne voient plus le soleil du tout en ce moment). Bon, on pourrait dire que MON NOYER en bas âge est trop près de la clôture. J'ai jeté un oeil sur la règlementation en la matière :

"Les services municipaux peuvent renseigner les habitants sur les règles applicables dans les communes.

A défaut de règlements et usages, les distances à respecter sont les suivantes :

  • si la hauteur de la plantation dépasse deux mètres, elle doit être plantée à la distance de deux mètres de la ligne séparative des deux héritages,
  • si elle est inférieure à deux mètres, elle doit être distante d'un demi-mètre (0,5 mètre)."
Donc, pour le moment mon arbrisseau petit noyer, résultat d'une noix enfouie par un écureuil qui l'avait oubliée là, ne mesurant guère plus d'un mètre vingt, ne méritait pas qu'on le zigouille de la sorte.
En plus de ça, je ne mentionne pas que la voisine a dû entrer sur mon terrain dont je suis seule propriétaire... par effraction. Je me demande combien ça va lui coûter tout ça !



jeudi 10 janvier 2019

85.Conformisme et inertie

CON... FORMISME et INERTIE




Sur mon compte Facebook je viens de me faire éjecter par un facebookiniste qui venait juste de m’accepter sur sa liste de amis. (ah la la! même mon correcteur est conformiste, je viens d’écrire “zamis” et ça me l’efface)

Je disais donc que l’amitié facebookiste est éphémère et aléatoire. J’avais en effet écrit mon petit commentaire décalé sur un post qui parlait de méchantes personnes qui portaient des gilets d’une certaine couleur et que ça faisait peur. Comme ce fut rapidement effacé, je ne peux pas m’y référer et faire un copier-coller. Vous me suivez ?

Je disais donc que mon commentaire a dû sembler sulfureux. Ce n’était en aucun cas mon propos, je veux dire mon intention. Car, ayant été qualifiée et diplômée en sciences humaines (4 ans quand même sur les bancs d'une fac), j'ai l'habitude et la manie de décortiquer les faits, les choses et les humains à la tâche.
  
Or, ce qui se passe dans notre France en ce moment est à mes yeux passionnant. C’est la pâte de l’Histoire qui lève. C’est le levain du pain de demain. C’est évident, le monde d’aujourd’hui est en train de bouger. A mon humble avis, le nouveau tissu sur le métier sera splendide. (oui bon les images allégoriques, ça suffit).

Trêve de déconne. Dans notre Histoire de France, la façon dont on s’y est pris pour gérer, gouverner, présider le pays n’a pas toujours été la même depuis Clovis. A chaque changement ce dut être la même frousse qui a parcouru ceux qui étaient en place sur le trône (oui non sans rire, faudrait mettre une majuscule à “trône”) … à ceux qui étaient assis sur le Trône.

Eh bien, d’après moi, nous y voilà. Il y a ceux qui minimisent ce soulèvement du peuple en rabâchant qu’ils sont de moins en moins, qu’ils sont divisés et ne savent pas ce qu’ils veulent. Il y a ceux qui accusent les Russes, les Américains et les Lunatiques (habitants de la face cachée de la lune) censés faire de l’activisme dans la foule. Et ceux qui ne voient que la violence et les voitures flambées. Mais, toujours d’après moi, ce serait plutôt les contractions et les douleurs de l’accouchement d’une nouvelle façon de gérer, gouverner et présider le pays. On ne veut plus du système actuel. Point barre à la ligne.

Ce mouvement du peuple en gilet est à prendre très au sérieux. Il cherche à balayer le conformisme et l'inertie qui est de mise depuis... un certain temps. 

Le croquemitaine 3.

Ce matin lundi 3 février 2020 à 5h23 du matin, de nouveau un grand coup sur le toit. Je vis dans un loft à même les poutres de la toiture. ...