65. L'élan

This photo is here by kind permission of Czech photographer Petr Bonek


L'élan, c'est le moteur de nos vies. C'est cette force qui nous propulse dans nos rêves les plus fous. Même les rêves les plus simples ont besoin d'élan pour se réaliser. Il faut se projeter, aller vers cet inconnu avec lequel ou laquelle on va fonder une famille. Il faut s'élancer vers ce poste qui est offert, là, sur ce chantier, dans cette usine, dans ce bureau. Sortir de sa tranchée, de son retranchement, demande beaucoup d'élan pour aller affronter un adversaire armé capable de vous pulvériser. On parle de motivation maintenant. Moi je préfère parler d'élan car dans ce mot on trouve la dynamique nécessaire à la vie.

"Prends de l'élan!"... j'ai souvent entendu ou bien dit ça à quelqu'un qui faisait du patin à roulettes (comprenez "des rollers"!) ou qui apprenait à faire du vélo. Et quand on n'arrive pas au bout du but, c'est qu'on n'a pas pris assez d'élan. C'est que ça.

Le chef suprême de notre pays est un Président de la République. Il est choisi. Il n'est pas nommé. Il n'est pas là non plus par simple succession héréditaire, auquel cas il n'aurait pas besoin de prendre de l'élan. On n'aime pas ça, ici et maintenant, en France. On aime choisir nos chefs suprêmes. Et alors, ceux et celles qui se présentent à la nation pour être choisis ont besoin d'énormément d'élan pour arriver jusqu'au bout de la course à l'Elysées. On les dénigre, on dit qu'ils ont de l'ambition et un égo démesuré. Mais on a vraiment besoin d'un chef suprême, alors on joue le jeu, on les encourage. On en encourage un en particulier pour lui donner de l'élan. Il gagnera s'il a lui-même assez d'élan pour tenir cette course de fond. Il gagnera s'il impulse assez d'élan à la nation pour créer une vague de fond dans le peuple qui le choisit.

Il gagnera s'il impulse assez d'élan à la nation pour créer une vague de fond dans le peuple qui le choisit. (refrain)

Je ne rigole pas! On nous bassine de chiffres, de sondages, de pourcentages et de milliards qu'on enlève ici et qu'on met là. Mais ces discours de macro économie et de politique de chiffonnier ne sont pas à même d'impulser un élan, ni pour ledit candidat, ni pour les ci-devant citoyens qui vont l'élire.

J'ai décidé de m'impliquer dans cette saison présidentielle qui s'annonce chaude et orageuse. Dans les rues, quand je "tracte" (non, ce n'est pas en tracteur que je distribue des tracts), je rencontre des gens. Tout un tas de gens différents. On cause quelquefois.

- Oh la la! La présidentielle, c'est loin ça, on a bien le temps d'y penser.
- Ah non! je ne veux pas entendre parler de ça, ils sont tous pareils.
- C'est pour qui, votre tract? Fillon? ah oui, c'est un bon gars.
- Ils sont tous pourris, tous pareils, vous pouvez garder votre tract.
- Non, moi je vote PS, je veux pas de votre truc.
- Fillon? il était pas Premier Ministre? je le vois pas Chef d'Etat mais donnez-moi votre tract quand même...


La curiosité souvent l'emporte chez ceux qui n'avaient pas imaginé que François Fillon pouvait se présenter à l'élection présidentielle de 2017. Son programme? C'est moins ça que l'idée qu'on se fait du bonhomme. Tous pourris? Peut-être pas finalement. Il y en a qui sont sincères et foncièrement honnêtes. Devant le spectacle de cette France qui se noie, il y en a un qui a l'idée chevillée au corps qu'il est encore temps de lui apprendre à nager.


Commentaires

centor1032 a dit…
Et bien je suis contente de voir que le blog fonctionne à nouveau et que tu vas bien.
Lucrèce
ah! sympa Lucrèce... j'habite à Chateauroux maintenant si tu veux passer prendre un verre!
Anonyme a dit…
illegal usage of photo thank you
thanks "anonymous" for this comment... I was waiting for it somehow. I took this photo from a site saying you can borrow photos for free. see here: https://pixabay.com/ I'll delete it from my article if you ask me.
Petr Bonek a dit…
ok no problem for me as autor of image but for future please dont use image with watermark of photobank ;-)

Articles les plus consultés