samedi 16 avril 2011

17. En juin peut-être

Un tracteur rénové à St Civran en 2003

  Mon projet était d'ouvrir mon atelier de poterie au public au 1er mai... ça ne va pas être possible. Il vaudrait mieux repousser au 1er juin.

Pour trois raisons:

1) Je m'occupe de trouver un concierge pour la maison attenant à l'atelier qui m'aiderait à accueillir les amateurs de poterie et leurs amis quand ils arrivent. Jusqu'à présent personne n'a montré un intérêt sérieux pour ma proposition. Il ne s'agit pas d'un travail rémunéré. L'accord est que la maison est mise à disposition gratuitement, les frais tels que l'électricité, l'eau et le téléphone restant à la charge du concierge.

2) L'hébergement dans la vieille maison de maître aux escaliers craquants n'est pas prêt. Mes clients devront se débrouiller à trouver leur hébergement indépendement. C'est le problème majeur que je rencontre depuis le tout début. C'est pour cette raison que je ne peux pas offrir un séjour tout compris, ce qui éloigne pas mal de monde quand ils réalisent qu'il va falloir s'occuper de trouver un hébergement sur place.

3) Pas des moindres!... je n'ai pas encore fait ma déclaration officielle d'ouverture à l'administration. De par mon expérience précédente j'en ai la hantise. A l'hôtel des impôts l'autre jour, on m'a conseillé de me déclarer comme 'aide à la personne'. J'ai tenté d'expliquer que mon but était d'attirer des touristes pour m'occuper d'eux et leur faire connaître mon coin de France. Je ne suis pas non plus un artisan potier. Quand j'ai consulté le site d'auto-entrepreneur, je n'ai pas trouvé de catégorie pour 'l'industrie' du tourisme. A tourisme, il n'y avait que les hôtels, les gîtes et les campings, le mot 'industrie' en français signifiant l'industrie manufacturière seulement.

Mes 'vacances peinardes' à St Civran auront lieu en juin peut-être!


Post Scriptum le18 mai 2011:
Finalement mon atelier de poterie de St Civran restera fermé encore cette année. 
N'en parlons plus.

Aucun commentaire:

95. Un arbre monstre témoin de changements climatiques

Voici ma traduction en français de l'article en anglais de JAMIE MORTON paru dans le journal HERALD  de NOUVELLE-ZÉLANDE, le 1er juille...