mercredi 30 janvier 2019

88. DEMOS

Je vais tenter de voir clair dans l'imbroglio que nous vivons actuellement, les uns accusant la population insurrectionnelle de ne pas être "le peuple", chacun se gargarisant du mot "démocratie", chaque camp criant à qui mieux mieux qu'il a raison.

Le député de l'Indre, Mr Jolivet, vient de lancer un sondage sur sa page FaceBook pour savoir s'il faut instaurer un quorum aux parlementaires avant de pouvoir VOTER une loi :

"Il faudrait fixer un nombre minimum de députés présents (quorum) pour pouvoir voter les lois" : que pensez-vous de cette proposition formulée sur mon cahier de doléances en ligne ?


Le résultat du sondage pour l'instant est de 93% de "pour". Cette demande a été faite par un Maire d'Aquitaine lors de la grande consultation en cours. Il disait que dans toute assemblée, il faut un quorum de personnes présentes pour décider quoi que ce soit. C'est bien un minimum de démo-cratie. Non ?

Les commentaires ne vont pas tous dans ce sens. L'antithèse se définit ainsi : 
- Je suis pour dans l’absolu mais il suffit d’imaginer que pour tout bloquer, il suffit de ne pas venir!
On n’aura alors rien gagné! 
Avec une opposition de blocage, ça bloquerait définitivement toute possibilité de gérer le pays ou de légiférer.

Bon bin on fait quoi ? Si le peuple n'est pas vraiment "le peuple" et si, en demandant aux députés qui représentent le peuple qui n'est pas "le peuple", si ils/elles veulent bien être à leur poste au moment de voter oui ou non à une proposition de loi qui va affecter les 67 millions de citoyens de France... si en leur demandant de faire acte de leur présence, ça bloquerait totalement le fonctionnement de la "démocratie", nos chères "institutions" et notre non moins chère République. On fait quoi ?

La définition de DEMOS dans le wikipédia est la suivante : 

"Dans sa première acception, le dèmos représente la totalité des membres de la communauté civique dans la cité grecque. Ce dèmos, réuni en assemblée, a dans une démocratie le pouvoir de décision.Dans la prose littéraire ou oratoire, le dèmos représente le grand peuple, opposé aux riches (plousios), aux puissants."
"Dans beaucoup de cités grecques, le dèmos ne regroupait que les propriétaires fonciers, augmentés des artisans et des commerçants à Athènes."
"Le double sens de ce mot est à l'origine de l'ambiguïté historique sur la notion de démocratie."

Si je comprends bien, le "peuple", c'est la totalité des citoyens qui, envoyant des gens pour les représenter à la chambre du parlement, réunis en assemblée, a LE POUVOIR DE DÉCISION. Donc... s'ils bloquent, c'est qu'ils veulent bloquer. Faute de pouvoir bloquer au parlement, on bloque sur les ronds points. Le pouvoir de décision appartient au peuple, petit peuple, grand peuple, comme vous voulez. Les propriétaires fonciers, les artisans, les commerçants, et tutti quanti, opposés aux "plousios" et aux puissants, voilà donc le peuple qui a le pouvoir de décision.

Est-ce plus clair ? 





Aucun commentaire:

95. Un arbre monstre témoin de changements climatiques

Voici ma traduction en français de l'article en anglais de JAMIE MORTON paru dans le journal HERALD  de NOUVELLE-ZÉLANDE, le 1er juille...