mercredi 4 avril 2012

22. LE MOUVEMENT DEMOCRATE

Bon d'accord, ayant vécu des années dans des pays anglophones à la culture libérale, je suis une adepte du libéralisme en politique. J'ai eu ma carte au Parti Républicain, la bande à Léotard et à Madelin, en d'autres temps. En 2007 aux dernières élections présidentielles dans mon pays, j'ai voulu voir à tout prix la fin de la chiraquie. Alors j'ai tracté et voté pour notre président de la république actuel. Je m'en mords les doigts aujourd'hui et je regrette amèrement de n'avoir pas voté pour le candidat du Mouvement Démocrate à ce moment-là. Il paraissait alors assez flou sur ce qu'il allait faire s'il était élu. Certes, son diagnostic de la situation était juste et j'aimais son air ordinaire et ses paroles pleines de bon sens. Mais bon.

Cinq années ont passées... Avril 2012 , c'était l'avenir d'il y a 5 ans et si j'avais pu entrevoir alors l'état de notre pays et de ma propre situation maintenant, je n'aurais pas voté pour Nicolas, même pour virer Jacques. Alors, pour virer Nicolas maintenant, que faut-il faire? Aller tracter et voter pour un des Dupont???

Il se trouve que l'autre matin, aux infos de ma radio locale, on annonce que François Baÿrou sera en visite dans un bled à 20km de chez moi dans l'après-midi. Alors comme je n'avais pas de véhicule, je fais les 5km à pied qui me séparent d'un autre village où j'ai un copain anglais qui a une voiture... et que j'ai convaincu sur le champ d'aller piqueniquer dans ledit village pittoresque par beau temps. Me voilà donc partie dans la vieille renault déglingué de mon copain anglais qui ne parle pas un mot de français (ou si peu!) pour aller déjeuner sur l'herbe à G argilesse. Je m'attendais à un rassemblement politico-médiatique d'envergure. Ben non, on a cru un moment s'être trompé de destination. Vers 15h cependant, installés sur des chaises en plastic jaune dans une petite salle pour une centaine de personnes, nous avons vu arriver ledit candidat, tout bonnement, nous racontant qu'il était en retard parce qu'il avait visité la chapelle et avait pris le café avec des fermiers du coin.

Les officiels l'accompagnant ont tous pris la parole pour raconter leur vie et poser les questions que tout le monde se pose, du genre, quid des écoles locales, des hôpitaux, des garagistes et autres ploucs de notre France profonde. Ledit candidat s'est mis à parler normalement des problèmes normaux, apparemment conscient de l'étranglement dans lequel nous vivons. La phrase clé que j'ai retenue est qu'il faudrait 'ficher la paix aux gens'... ah voui! comme vous avez raison!

En tout cas, je voterai pour ce monsieur candidat du Mouvement Démocrate, priant que d'autres en multitude le feront aussi pour l'élire président de cette république.

1 commentaire:

pierreugène a dit…

Ben, moi je vote pour les écolos ; ce sont les seuls réalistes qui osent affirmer que nous allons droit dans le mur ; qu'il n'y a aucun miracle a attendre ; que nos civilisations assises sur le pétrole vont s'effondre avec lui ; que notre croissante insensée en gaspillant les ressources fossiles va nous rendre le climat insuportable et qu'il va bien falloir en venir à chnger nos modes de vie.

95. Un arbre monstre témoin de changements climatiques

Voici ma traduction en français de l'article en anglais de JAMIE MORTON paru dans le journal HERALD  de NOUVELLE-ZÉLANDE, le 1er juille...