samedi 18 août 2012

40. LE BALLON BLEU


C'était l'autre dimanche quand j'ai dit qu'on allait picniquer à Gargilesse. Avec mes deux petits lurons je m'installe tout au bout de l'île des campeurs à la Chaumerette, tout au bord de la rivière, la Creuse en aval du barrage d'Eguzon. Un lieu magique où l'on peut prendre des photos façon peintres impressionistes. Je me souvenais d'un jour de 2009 où j'y avais emmené des amis australiens de passage.

en picnic à Gargilesse, juillet 2012
le ballon bleu coincé sur l'autre berge tout là-bas

Au menu du picnic, salade de pommes-de-terre avec saucisses de strasbourg, chacun sa barquette, fromage qui colle pas aux doigts genre babibel, des allumettes au chocolat pour dessert. Quelques morceaux de patates ou de saucisses sont lancées au hasard en direction d'une famille de canards en croisière sur la rivière. Grand amusement des enfants et des canards.

Le repas fini on cherche une occupation bougeante. Je suggère de jouer au ballon avec une balle à moitié gonflée en spécifiant de rester loin de la berge et de ne pas taper trop fort. Une fois à l'eau, le ballon serait perdu. Ai-je bien insisté? En tout cas, ce qui devait arriver, arriva... le ballon bleu tomba à l'eau et s'enfuit rapidement vers le milieu de la rivière puis resta coincé un moment sur une île miniature un peu plus loin avant de prendre carrément le large.

Le petit Bertrand retient ses larmes vaillamment avant d'éclater en sanglots. Je le cajeole et le console comme je peux. Pour faire diversion on quitte le lieu pour aller jouer sur la berge de l'autre côté où il y a des balançoires et autres constructions pour enfants. On s'aperçoit alors que le ballon bleu a traversé la rivière et est allé se coincer dans des branchages couchés dans l'eau. Inaccessible. Visible mais perdu. Dur dur!

Au bout d'un moment je vois qu'une famille installée là tout près s'occupe de plongée et de natation de façon quasi professionnelle. Un papa est en train de faire faire de l'entraînement à son fils d'environ 14 ans, dûment vêtu d'une combinaison de plongée. J'ose aller leur demander si... oui, oui, on a vu le ballon et on est en train de se préparer pour aller le chercher!

Il y a des jours où les miracles arrivent. Ce dimanche-là il fut pour Bertrand qui retrouva son ballon bleu, rendu des mains d'un jeune garçon qui s'entraînait à nager et à plonger avec son papa dans la rivière. Mais le truc, c'est qu'à notre insu, il y avait aussi des chercheurs de trésor qui, ayant vu un objet bleu sur la berge opposée, s'étaient empressés de gonfler un canot et de pagayer dans la même direction. Heureusement notre jeune nageur sauveteur de ballon est arrivé au but le premier!

J'ai filmé toute la scène avec mon appareil-photo qui me sort des vidéos en format MP4 impossible à utiliser avec l'application 'film maker' de Windows qui se trouve sur mon ordinateur. Je ne sais pas encore comment je vais faire, mais un de ces jours, j'aurais trouvé et je mettrai cette vidéo ici.

Aucun commentaire:

95. Un arbre monstre témoin de changements climatiques

Voici ma traduction en français de l'article en anglais de JAMIE MORTON paru dans le journal HERALD  de NOUVELLE-ZÉLANDE, le 1er juille...